En 2004, la DH écrivait ... Les chats errants prolifèrent un peu partout chez nous. A Marche, une «brigade» va tenter de s'occuper de ce fléau MARCHE-EN-FAMENNE Les chats errants de Marche-en-Famenne n'ont qu'à bien se tenir. Ce vendredi, le Grimm (groupement d'intérêt pour le milieu marchois), une Asbl paracommunale, passera à l'action. Le dispositif? Trois cages munies d'une trappe. Au fond, des appâts. De quoi, espère le Grimm, attirer les minous ayant l'habitude de se restaurer dans les poubelles. Les cages seront installées près du camping de Marche, là où quelque trente matous sèment la zizanie. «Les habitants du quartier en ont assez, souligne Alain Schonbrodt, vétérinaire et responsable de l'association. Il était temps d'agir. Nous sommes aux portes de l'hiver. C'est le moment idéal.». En moyenne, poursuit-il, quatre chats sur vingt ne se laissent pas attraper: « Notre objectif est de réguler la démographie féline. Et rien d'autre ». L'Asbl ne se lance pas seule. L'opération est conduite avec les vétérinaires du coin. Il leur appartiendra de décider de l'avenir de chaque chat. «Soit, l'animal est malade et faible: ce sera l'euthanasie. Soit il est en mesure de passer l'hiver. Il sera alors stérilisé», précise Alain Schonbrodt. Comment faire le tri entre les chats errants et les minets qui sont simplement en promenade? Depuis plusieurs semaines, les propriétaires d'un animal ont été invités à l'identifier. Deux formules: le collier ou la puce électronique. «Nous avons largement diffusé l'information. Si un chat s'aventure dans la cage et qu'il est muni d'un collier ou d'une puce, nous le rendrons immédiatement à son propriétaire», ajoute le vétérinaire. La prolifération de l'espèce pose de véritables problèmes, selon lui: «Les citoyens, dans plusieurs quartiers sont vraiment incommodés. «Dans un quartier, sorte de poumon vert dans le centre de Marche, les passereaux ont pratiquement disparu». Après cette première opération ponctuelle, les cages pourront être disposées ailleurs, notamment dans des villages voisins. «Nous répondrons aux demandes, pour autant qu'elles soient justifiées», conclut M. Schonbrodt. Nicolas Druez © La Dernière Heure 2004
Hier et aujourd'hui - Petit coup d'oeil dans le rétroviseur. - 1 - Voici une petite vidéo d'un projet réalisé en équipe, compagnons et dirigeants du Grimm. 2007
Quels sont nos projets
Grimm- Asbl
ContactGroupement d'intérêt pour le milieu Marchois.
Projets News En imagesNotre logo
Accueil Agenda N° entreprise 476659681 - Webmaster G.Hubert 0476/753570
Conditions - Copyright 2017